Carole Ronat

Podologie

A | a


Les soins de podologie
 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 
 
La podologie correspond à l’étude des pieds et des membres inférieurs dans leur globalité tant en charge qu’en décharge, en statique qu’en dynamique.
 

Le pied est un organe complexe de 26 os, 33 articulations et plus de 20 muscles qui vont évoluer durant toute la vie. Durant la marche, chaque pied supporte successivement tout le poids du corps.
La moindre déformation peut avoir des répercussions sur le pied mais aussi sur le membre inférieur voire même le rachis.

 

Chez l’enfant:

 

Le podologue se doit de suivre l’enfant régulièrement, tout au long de sa croissance. Compte tenu des évolutions du pied à cet âge, l’orthèse plantaire sera renouvelée tous les 6 mois jusqu’à correction finale.

Le podologue donnera également des conseils de chaussage, et rappellera qu’il n’est pas conseillé de porter quotidiennement des baskets.

Il est nécessaire de consulter, à partir de 5 ans, en cas de troubles de la marche, d’usure importante de la chaussure, de chutes répétées, ou de douleurs.

 

Chez l’enfant, l’adulte et le sportif:

 

L’orthèse plantaire ou semelle orthopédique, est destinée à corriger les troubles statiques et dynamiques observés, répartir harmonieusement les pressions, à envelopper et compenser les anomalies du pied, à corriger tous les déséquilibres statiques du pied en dessous de 20 mm et soulager les appuis plantaires.

Suite au diagnostic posé après un bilan podologique (ou examen clinique) effectué par votre pédicure-podologue en plusieurs étapes, la réalisation d’une paire d’orthèses plantaires sur mesure pourra être envisagée.

Les orthèses plantaires peuvent ainsi soulager tous types de pathologies telles que des tendinopathies, des déformations type hallux valgus, les troubles statiques, les épines calcanéennes, l’arthrose, et les pathologies liées au sport comme :

  • Aponévrosite plantaire avec épine calcanéenne.
  • Entorse : cheville, genou.
  • Fracture de fatigue : métatarsien, scaphoïde.
  • Hallux rigidus.
  • Inégalité de longueur du membre inférieur.
  • Névrome de Morton.
  • Périostite tibiale : syndrome de surmenage micro traumatique situé sur la crête tibiale.
  • Sésamoïdopathie.
  • Syndromes canalaires par compression d’un nerf.
  • Syndrome du sinus du tarse par « entorses à répétition ».
  • Talonnade ou talalgie plantaire.
  • Tendinopathies : du tendon d’Achille,du tibial postérieur ou antérieur, du long extenseur de l’hallux.
  • Troubles statiques : pieds plats, pieds creux, hyper pronation….
  • Ostéodystrophie de l’enfant : chez l’enfant sportif entre 3 et 16 ans, lésion d’un noyau de croissance osseuse par hyper sollicitation mécanique, provoquant douleur et boiterie selon la localisation osseuse :
    • Maladie de Sever : talon
    • Maladie de Köhler-mouchet : sommet de la voûte plantaire
    • Maladie de Freiberg : 2ème métatarsien
    • Maladie de Renander : sésamoïde du 1er orteil
    • Maladie d’Osgood-schlatter : genoux
    • Maladie de Scheuermann : rachis

Et bien d’autres encore…..

 

 

Pour toute consultation en examen podologique, n’oubliez pas vos examens complémentaires (radiographies, IRM, scanner, échographies…) ainsi que vos diverses paires de chaussure.

 

La prise en charge des semelles orthopédiques se fait sur la base du tarif responsabilité de la Sécurité Sociale,et cela à partir d’une ordonnance médicale.

 

Les mutuelles peuvent rembourser une partie. N’hésitez pas à demander une facture !

 
 
Dernière mise à jour : 18 décembre 2016