Carole Ronat

Les appareillages

A | a


Les orthoplasties, les orthonyxies,

et les contentions nocturnes

 

 

Les orthoplasties

Ce sont des orthèses amovibles, en élastomère de silicone moulées directement sur le pied du patient faites sur mesure qui jouent un rôle de protection et/ou de « correction » des déformations de l’avant-pied, telles l’hallux valgus, les griffes d’orteil…

Ces appareillages permettent de soulager la douleur du patient notamment dans la chaussure.

Pour l’entretien il suffit de la nettoyer régulièrement à l’eau et au savon doux.

 

 orthoplastie_2

  

Les orthonyxies

Ce sont des appareillages fixés par votre pédicure-podologue sur l’ongle afin de corriger la courbure de l’ongle notamment lorsque le patient présente des ongles incarnés.

L’orthonyxie est une orthèse fixée sur la face supérieure de l’ ongle afin d’en modifier son rayon de courbure et de corriger une déformation. Elle vise à prévenir les conflits douloureux avec les bourrelets latéraux.

orthonyxie

  

Les contentions nocturnes

Les contentions nocturnes actives sont des attelles de posture, portées le plus souvent la nuit. Elles permettent de maintenir une position articulaire déterminée pendant un temps donné afin de soulager la douleur.

Dans le cas de douleurs liées à des limitations d’amplitude articulaire causées par la rétractation des capsules articulaires, des ligaments et des tendons, les contentions nocturnes actives sont efficaces.

La contention permet de limiter les douleurs articulaires et tissulaires. Elle permet également de ralentir le processus de déformation dans le temps dans le but de préserver le plus longtemps possible la mobilité articulaire en rééquilibrant les tensions autour de l’articulation.

Les indications sont l’ hallux-valgus, les orteils en griffe, les malpositions des orteils chez l’adulte et l’enfant.

Les contentions nocturnes passives sont efficaces dans certains rhumatismes inflammatoires, il est préférable de ne pas essayer de corriger la déformation. La contention nocturne est alors à visée préventive et antalgique, elle place l’articulation douloureuse au repos (action neutre de la posture).
Les contentions sont utilisées dans le cadre de pathologies rhumatismales durant les phases de poussées inflammatoires. L’action passive de l’appareillage permet de maintenir le segment dans sa position d’origine afin d’éviter qu ’il se déforme pendant la phase d’inflammation de l’articulation.
L’objectif est de préserver l’articulation et sa mobilité.

 

img_0835

         

Ces appareillages ne sont pas remboursés par la Caisse Primaire d’Assurance Maladie.

Dernière mise à jour : 18 décembre 2016